Une nouvelle fiche métier pour le domaine de la restauration

Les Fiches métiers de l’Institut National des Métiers d’Art (INMA) proposent une information détaillée sur chacun des métiers d’art : définition du métier (histoire, techniques, matériaux), cursus de formation, données économiques, panorama des manifestations, des organisations professionnelles, des lieux ressources et de la presse spécialisée.

Depuis la parution de la nouvelle liste des métiers d’art, fixée par l’arrêté du 24 décembre 2015, l’INMA a entrepris un important travail de mise à jour de sa collection de fiches métiers, en lien avec les organisations professionnelles et les administrations concernées.Nouveauté majeure : la liste possède désormais un domaine consacré aux métiers de la restauration du patrimoine, qui compte à ce jour treize spécialités : peintures, documents graphiques et imprimés, photographies, sculptures, textiles, cuirs, métal, meubles, mosaïque, céramiques, verre et cristal, vitraux et objets scientifiques, techniques, industriels.Certaines étaient déjà présentes dans la liste de 2003, réparties au sein de différents secteurs (bois, textile, terre…). Pour plus de cohérence, elles sont aujourd’hui réunies dans un seul domaine, complété de sept nouvelles spécialités : la restauration de photographies, de sculptures, de cuirs, de métal, de mosaïque, de vitraux et d’objets techniques, scientifiques, industriels.Une information précise sur les métiers de la restaurationAfin de proposer une information claire et actualisée sur ces métiers, l’INMA et la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture ont constitué un groupe de travail chargé d’établir une fiche métier présentant le domaine de la restauration et ses spécialités.

Composé d’institutions, d’organisations professionnelles et d’établissements de formation, ce groupe de travail a réalisé deux documents de référence :

  • une fiche métier qui présente la profession, ses débouchés et ses formations
  • une synthèse des ressources, qui liste les organisations professionnelles, les associations, les salons, concours et aides, les centres de recherche et laboratoires, les centres d’information.

Page source : culturecommunication.gouv

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*